Développons ensemble l'implantation de défibrillateurs dans les copropriétés


En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d’arrêt cardiaque. Sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals.

La Fédération Française de Cardiologie indique également que 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 5 % ; il est 4 à 5 fois plus élevé dans les pays où les lieux publics sont équipés en défibrillateurs automatisés externes et la population formée aux gestes qui sauvent

Un article de l’express nous rappelait l'importance des défibrillateurs en évoquant le cas d’un joueur de rugby sauvé par un défibrillateur offert par une association 30 minutes plus tôt.


La loi impose la présence d’un défibrillateur automatique dans les établissements recevant du public disposant d’une capacité d’accueil de plus de 700 personnes.

Dans les copropriétés d’habitation il n’existe aucune obligation. Il serait pourtant pertinent d’augmenter le maillage et la formation.

Sevenier&Carlini milite pour l’installation de défibrillateurs automatiques externes (DAE) dans les copropriétés.

Une telle installation est accessible pour les copropriétés: des entreprises et associations proposent des contrats de location/maintenance plus pertinents qu’un achat.

Il est possible pour 99 euros par mois d’installer un défibrillateur dans votre immeuble. Ces packs comprennent l’installation d’une armoire sous alarme, d'un pack signalétique et d'une formation. Dans une copropriété de 50 appartements cela revient donc à 2 euros par mois et par copropriétaire.

Notre cabinet s’engage à vous aider dans l’installation d'un DAE en le rendant le plus neutre financièrement pour vous:

  • aide à l’obtention des subventions;

  • optimisation des autres charges pour compenser le surcoût;

  • participation de notre cabinet par une réduction des honoraires à hauteur de 25% du coût annuel du contrat les trois premières années (dans la limite de 10% de nos honoraires annuels).

Si vous êtes intéressés, nous vous invitons à évoquer une éventuelle installation au cours de notre prochaine rencontre ou de votre Assemblée Générale.