Des micro-entrepreneurs pour le ménage des parties communes dans les petites copropriétés


Le nettoyage des parties communes dans les petites et moyennes copropriétés mérite une attention particulière.En effet, historiquement il n’y avait pas d’employés d’immeubles dans les petits immeubles Marseillais et chacun assurait le nettoyage des parties communes à tour de rôle. Les anciens parlent de ménage «à la Marseillaise»: chacun nettoie son palier et sa descente d’escalier, le nettoyage du hall étant fait à tour de rôle. Dans certains immeubles les copropriétés ont mis en place des sociétés de ménages. Les prestations de ces sociétés sont inégales en fonction des employés qui assurent le ménage. Le contrôle est parfois inexistant. Le turn-over des salariés est important, les salaires sont faibles et il faut attendre la fin du contrat avec la société si les copropriétaires sont mécontents pour résilier. Bien évidement il ne faut pas faire de généralités, il existe des sociétés d’entretien très sérieuses et ces prestataires seront très adaptés pour les copropriétés importantes. Nous soutenons activement la mise en place de contrats avec des micro-entrepreneurs (anciennement auto entrepreneur) pour le nettoyage des parties communes des petites et moyennes copropriétés pour plusieurs raisons.


Ce dispositif permet à des femmes (dans la majorité des cas) de créer leur emploi en restant indépendante, valorisée et correctement payée.

Le salaire horaire sera assez valorisant par rapport aux emplois au smic des sociétés de ménage tout en gardant une plus grande autonomie. Pour la copropriété le dispositif est plus souple qu’un salarié qui n’est pas du tout adapté aux petites et moyennes copropriétés. Pas de cotisations sociales, pas de déclarations à l’URSSAF (le montant moyen varie entre 50 et 100 euros par mois pour un immeuble Marseillais type de 5 niveaux pour un à deux passages mensuel). Pour le micro entrepreneur les formalités sont assez simples puisque le montant des cotisations est forfaitaire: il suffit de faire une déclaration trimestrielle.

Récemment nous avons ainsi donné leur chance à deux entrepreneures et les retours des copropriétaires sont très satisfaisants. Nous restons à votre disposition pour échanger à ce sujet et vous donner des conseils en fonction de votre immeuble.


  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône

Site et photos © Sevenier&Carlini